logo

Le projet éducatif de la Congrégation des Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie est de promouvoir tout homme sans discrimination d'ethnie, de langue, de religion et de classe sociale et tout l'homme, dans ses dimensions personnelle, sociale, culturelle et spirituelle.

Le collège fidèle à ce projet vise :

  • La formation d'une personne libre, capable d'agir en vertu de ses propres options et guidée par la conscience de son devoir…
  • La formation d'un citoyen responsable, solidaire et ouvert au dialogue, capable de s'insérer de façon active dans les différents groupes de la communauté humaine.
  • La formation d'un croyant engagé, appelé à travailler dans le monde de l'intérieur, à la manière du « levain dans la pâte ».
  • La formation des chrétiens, appelés à découvrir la joie de croire en Dieu Père et à s'engager dans la communion fraternelle avec tous les hommes de bonne volonté.

La finalité du projet éducatif de la Congrégation des Saints-Cœurs est donc de « Former des hommes et des femmes, debout devant Dieu, avec et pour les autres ».

REGLEMENT INTERIEUR SSCC HADAT

L'inscription au Collège des Saints-Cœurs, Hadat vaut souscription au présent règlement.

A. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L'ETABLISSEMENT

1. Admission des nouveaux élèves

La procédure et les modalités d’admission de nouveaux élèves se trouvent sur le site du collège.

2. Réinscription et enregistrement

Chaque année, une circulaire est envoyée aux parents d'élèves pour les aviser de la réinscription de leur(s) enfant(s) au Collège.

A la fin de l'année scolaire, une circulaire est envoyée aux parents d'élèves, pour leur indiquer : les dates des formalités d'enregistrement, de la rentrée scolaire et d'autres informations ou consignes.

3. Versement des frais de scolarité et de transport

En accomplissant les formalités d'enregistrement, les parents s'engagent à l’égard du Collège à verser, pour l'année en cours, le montant intégral de la scolarité de leur(s) enfant(s) et des frais de transport, le cas échéant.

Ces paiements se font en 3 versements trimestriels, ou en versements mensuels

Pour éviter toute complication administrative et pour permettre au Collège d'honorer ses engagements, les parents sont priés de respecter les délais de paiement.

4. Secrétariat

Horaires de travail de l'administration et du secrétariat

•           Ouverts lundi, mardi, jeudi et vendredi, conformément aux horaires scolaires ;

•           Fermés les mercredis et pendant le mois d'août.

Tout document demandé au secrétariat nécessite un délai pour être délivré. Le délai dépend du document demandé.

5. Transports

En septembre, une confirmation de l’inscription et des renseignements fournis est à effectuer auprès du service des transports.

6. Horaires et accès

Horaires

Tous les élèves se conforment aux horaires adoptés par le collège

  • La rentrée

L'établissement ouvre ses portes le matin dès 7h00.

  • La sortie

La sortie se fait à 14h pour les élèves de la maternelle et du cycle élémentaire et 14h30 pour tous les autres élèves.

Des horaires particuliers pour certaines classes seront communiqués aux parents en leur temps.

Aucun élève n'a l'autorisation de rester dans l'enceinte de l'établissement après la fin des cours, sauf s'il est inscrit aux activités extrascolaires.  Aucun élève ne peut entrer dans l'Etablissement ni en sortir, en dehors des horaires prescrits, sans justification préalable des parents présentée au responsable de cycle. L’élève ne peut, en outre, sortir du collège sans l'autorisation du responsable de cycle.

De même, les parents ne peuvent avoir accès aux différentes instances de l’établissement durant les horaires scolaires qu’après autorisation.

Les récréations

La journée scolaire est ponctuée par deux récréations.

B. CHARTE DES DROITS ET DES DEVOIRS

Cette Charte, qui définit les règles de vie au sein de l'établissement, comporte plusieurs volets :

  1. Vie Collective

Article 1 : Tout élève a droit à la liberté de pensée et à la liberté d'expression.

Il a le devoir de ne se livrer, par ses propos, par ses actes ou par ses publications, à aucune propagande politique, idéologique ou religieuse. Tout élève a le devoir de respecter les autres, quelle que soient leur âge ou leur fonction.

Article 2 : L’élève a le devoir d’adopter une attitude et un langage respectueux à l’égard de l’étblissement, des responsables, du corps enseignant, etc., dans ses propos et publications (notamment les photos) sur les réseaux sociaux. Tout acte jugé offensant ou diffamatoire sera objet de sanction.

Article 3 : Pour permettre une réelle expression démocratique, les élèves disposent du droit d'exprimer collectivement leur opinion par l'intermédiaire de leurs délégués.

Article 4 : Les locaux et les équipements de l'établissement doivent être utilisés dans les meilleures conditions d'hygiène et d'entretien.

Chacun est appelé au respect des locaux et des matériels, notamment au respect de la propreté.

Article 5 : Toute négligence, toute dégradation, ou tout vol, sont des atteintes à la collectivité dans son ensemble et feront l'objet de sanctions de dédommagement de la part de la famille concernée.

Article 6 : Dans un souci d'égalité entre les élèves et pour éviter les discriminations sociales, l'établissement a conçu un uniforme qui est aussi un signe d'appartenance à l’établissement.

Tous les élèves sont appelés à porter l’uniforme de l’établissement et à s’y présenter dans un état de propreté corporelle et vestimentaire convenable. Toute tenue excentrique (maquillage, coiffure excentrique vernis à ongles, piercing, colifichets, gel, cheveux longs et barbe pour les garçons, etc) est absolument interdite.

  1. Sécurité

Article 7 : En salle de classe, sur la cour ou en autocar, chacun doit éviter tout ce qui peut provoquer ou choquer : paroles, attitudes, gestes…. Les violences verbales ou physiques, ainsi que tout comportement irrespectueux envers autrui est strictement interdit. Les jeux dangereux, les discussions trop vives, les querelles, les disputes, les insultes ne sont en aucun cas tolérées. En autocar, l’élève doit adopter une attitude digne du respect de sa personne et de l’autre. En cas de comportement irrespectueux, de violence physique ou verbale, etc., des mesures seront prises, pouvant aller jusqu’à la privation de l’utilisation du service d’autocar.

Article 8 : L’établissement est avant tout un lieu d'enseignement et d'éducation où les élèves disposent du droit de sécurité

  • L'élève ne peut avoir sur lui que le matériel de travail nécessaire. Il ne doit en aucun cas garder sur lui une somme d’argent importante ni introduire dans l'enceinte de l'établissement des objets jugés dangereux ou inadaptés : couteaux, cutter, pointeurs laser, C.D, trousse de maquillage, cigarettes, boissons alcooliques, revues, magazines, jeux de cartes, chewing-gum, etc. L’usage des appareils et des gadgets électroniques est strictement interdit durant les horaires scolaires. En cas de nécessité, l’élève devra le déposer au bureau du responsable de cycle éteint et le récupérer à la sortie. En cas d’infraction, le matériel sera confisqué par le responsable pour un delai que celui-ci jugera nécessaire.

L’utilisation du téléphone portable est interdite au sein de l’établissement.

L’établissement décline la responsabilité du vol, de la perte ou de la détérioration du matériel de l’élève et de tout objet signalé dans le présent article.

  • L’établissement n’etant pas un lieu d’échange et de commerce, toute vente, tout troc ou toute distribution d’objet (livre, DVD, revue,…) sont strictement interdits. De même, toute distribution de tracts, affiches ou publications ne devrait se faire sans l’accord préalable de la Direction.

Article 9 : La sécurité au sein de l’établissement est l'affaire de tous et de chacun.

Chaque élève doit être vigilant et respecter les consignes particulières de sécurité données par les enseignants.

  1. Pédagogie

Article 10 : Les élèves ont le droit de connaître dès le début de l'année les termes du contrat pédagogique établi entre chaque enseignant et sa classe, notamment sur les points suivants:

- les contenus du programme ;

- les objectifs visés par l’enseignant et ceux fixés par les directives pédagogiques ;

- la fréquence et la nature des évaluations et des travaux à réaliser ;

- le mode d'évaluation des travaux et le mode de calcul des moyennes ;

- les conditions de passage de classe ;

- le délai moyen de remise des copies corrigées.

L'élève a le devoir de respecter tout accord établi entre l'enseignant et sa classe : apprendre ses leçons, remettre à temps le devoir, etc.

Par ailleurs, les parents d’un élève qui aurait besoin de prendre des leçons particulières auprès des professeurs de l’établissement devraient auparavant prendre l’autorisation du responsable sachant que le professeur n’est pas autorisé à donner des cours particuliers à ses propres élèves.

Article 11 : Le cours est prioritairement un temps d'enseignement : celui du développement de connaissances et de compétences. Mais, on ne peut recevoir un enseignement sans une relation de confiance entre l'enseignant et les élèves, aussi le cours est-il tout autant un temps de dialogue.

Par respect pour son propre travail, celui de sa classe et des enseignants, chaque élève a le devoir d'adopter une attitude positive et constructive à l'égard de ses enseignants et de ses camarades : prendre la parole à bon escient et ne pas bavarder, ne pas intervenir sur des points sortant du cadre du cours, ne pas faire de commentaires déplacés, etc.

Article 12 : Les retards répétés (le matin et après les récréations) et l'absentéisme sont incompatibles avec un travail scolaire sérieux.

Lors de l'inscription, tout élève s'engage à assister à tous les cours prévus à l'emploi du temps et à rattraper le travail effectué durant une éventuelle absence.

- Un retard ou une absence ne peuvent être qu'exceptionnels et motivés par une raison sérieuse.

- En cas de retards répétés, l’élève ne serait pas accepté au cours.

- En cas d'absence, les familles doivent en prévenir l’établissement le jour même avant 8h30.

- Dès son retour, l'élève doit présenter au responsable de cycle la justification d'absence signée par ses parents, ainsi que le travail requis par les enseignants.

- En cas de contrôle ou d'examen (et de contrôle à partir de la classe de 3e), l'absence n'est tolérée que si elle est justifiée par un rapport médical. L'élève peut être soumis à l'épreuve d'examen ou de contrôle dès son retour en classe. Sinon, le responsable de cycle se réserve le droit de noter l’épreuve zéro en cas d’absence insuffisament justifiée.

Une absence insuffisament justifiée les jours qui précèdent une épreuve, peut être une raison de non-admission à cette épreuve.

En cours d’année, l’élève qui manque un ou des jours scolaires en raison d’un voyage se chargera lui-même des cours manqués. L’établissement décline toute responsabilité en cette matière.

En fin d’année, un élève n’est pas autorisé à voyager avant la date d’arrêt des cours.

Article 13 : Chaque élève a le devoir d'effectuer l'ensemble du travail demandé par les enseignants en cours ou sous forme de travaux et recherches à faire chez soi et d'apporter le matériel scolaire nécessaire et requis.

Article 14 : Chaque élève doit se soumettre personnellement à tous les devoirs, contrôles et évaluations demandés par les enseignants. Toute tentative de fraude et de tricherie sera fortement sanctionnée (la sanction pouvant aller jusqu’à la notation zéro).

Article 15 : Le conseil de classe - constitué par la directrice, le responsable de cycle, l’équipe éducative et les délégués (dans certains cas et pour certaines classes) examine les questions pédagogiques et disciplinaires concernant la vie de classe, notamment le travail de chaque élève, afin de mieux le guider dans ses apprentissages et dans son orientation. Les décisions prises lors d'un conseil de classe ne sont pas négociables.

Article 16 : Tout élève a le droit de bénéficier du C.D.I. (complémentaire et secondaire) et de la B.C.D. (primaire), espaces de lecture et de travail sur documents.

Les documentalistes initient et guident les usagers dans leurs recherches documentaires.

L'élève est tenu au respect du matériel emprunté. En cas de perte ou de détérioration d'un livre, l'élève doit impérativement le remplacer.

Article 17 : La consommation de boissons et d'aliments est strictement interdite dans les salles de travail : classes, ateliers, C.D.I., laboratoires, amphithéâtre, etc.

  1. Vie Socio médicale

Article 21 : Les dispenses d'Education Physique et Sportive annuelles ou de longue durée sont examinées par l'infirmière scolaire, sur présentation d'un certificat médical

Le professeur et/ou l’infirmière décideront de l’accord de toute dispense occasionnelle du cours d’EPS.

Article 22 : Tout élève a le droit de bénéficier des soins dispensés par l'infirmière qui a un rôle d'accueil, d'écoute et de soins. L'infirmière donne les premiers soins d'urgence et oriente vers la solution appropriée tout en avertissant les familles concernées.

Les familles sont priées de signaler à l’infirmière toute maladie chronique de leur enfant, ou tout problème de santé particulier, sachant que l’infirmière est tenue à la discrétion et au secret médical.

Pour éviter les risques de contagion, les familles sont priées de ne pas envoyer un enfant malade au à l’établissement et de prévenir le responsable de cycle ou l’infirmière de la nature de la maladie et de la période d'éviction.

Un enfant malade restera en classe ou à l'infirmerie le temps que sa famille prévenue par téléphone vienne le récupérer de l’établissement.

Article 23 : Tous les élèves sont assurés, auprès d'une compagnie d'assurances, contre les accidents survenus durant les heures scolaires dans l’enceinte de l’établissement, pendant leur transport vers l’établissement et inversement, ainsi que durant les activités internes et externes encadrées par l’établissement.

Article 24 : Les familles peuvent bénéficier des services du psychologue de l’établissement, qui a pour rôle de fournir des conseils aux parents dont les enfants présentent des difficultés et demandent une attention particulière.

Article 25 : L’établissement doit être informé de toute situation (maladie, problèmes d’ordre familial ou psychologique, etc.) susceptibles d’influencer le travail de l’élève et nécessitant une attention ou un encadrement particuliers de la part du responsable de cycle ou du corps enseignant.

Article 26 : Un service d'orientation et d'information académique et professionnel (SOI), est assuré à tous les élèves, de la 3e à la terminale.

Ce service offre aux élèves des modules réguliers de formation, des rencontres avec des professionnels, des forums universitaires organisés sur place, des visites dans les lieux de formation et les entreprises, des stages pré-professionnels…

  1. Vie spirituelle, civique et culturelle

Article 27 : L’élève doit montrer une attitude exemplaire aux cérémonies organisées par le collège : lever du drapeau, chant de l'hymne national et de l’hymne de l’établissement, discours, spectacles….

Article 28: Tout élève a droit à une formation catéchétique et à un accompagnement spirituel. L'aumônerie organise des activités spirituelles, sociales et culturelles.

Tous les élèves sont invités à participer aux activités socio-spirituelles comme lieu de traduction concrète de l'engagement au service des autres.

  1. Droits et devoirs des familles

Article 29 : Les familles sont représentées par le Comité des parents.

Le comité est élu selon la loi n° 11/81 et le décret n° 4564/81 et la loi n° 136/92 amendée par la loi n° 179/92, pour une période de trois ans, renouvelable une fois.

Le comité assure un rôle de relais entre les parents et la Direction de l’établissement.

Le comité des parents partage des moments forts de la vie de l’établissement. Il collabore avec la communauté éducative en vue de collecter des fonds pour alimenter la caisse de solidarité.

Les parents sont priés d'encourager les initiatives de leur comité et de participer aux activités proposées par ses membres.

Article 30 : Les familles sont informées du travail, des résultats de leurs enfants ainsi que de l'organisation de la vie scolaire, par différents moyens :

  • le site de l’établissement ;
  • la plateforme numérique utlilisée ;
  • les circulaires, les textos et les courriels envoyés par l’établissement ;
  • les réunions d'information à destination des familles ;
  • les rencontres avec le responsable de cycle et les enseignants ;
  • les appels téléphoniques.

Article 31 : Les familles doivent assurer le suivi de la scolarité de leur enfant et veiller à ce qu'il ait toujours le matériel de travail nécessaire au bon déroulement des cours.

C- RESPECT DE LA CHARTE DES DROITS ET DES DEVOIRS

Article 32 : Toute atteinte majeure aux différents articles de la présente Charte pourra être sanctionnée d'un renvoi temporaire d'un à plusieurs jours, en fonction de la gravité des faits.

Par cette décision grave, d'exclusion temporaire - prononcée exclusivement par la Directrice - et qui peut devenir définitive en cas de récidive.

Article 33 : Les autres atteintes à la vie collective ou autres volets mentionnés dans la présente Charte pourront être sanctionnées, en fonction de la gravité des faits, selon les modalités suivantes :

1. l'avertissement oral, donné à l'élève par le responsable de cycle ;

2. le travail supplémentaire à réaliser chez soi donné par l'enseignant ;

3. le devoir supplémentaire à réaliser au sein de l’établissement, en dehors des heures de cours, donné par le responsable de cycle ;

4. l’avertissement écrit par le responsable de cycle à l’attention des familles ;

5. l’'avertissement officiel avec inscription sur le bulletin de l’élève, prononcé exclusivement par la directrice, après usage d'avertissements oraux et écrits aux familles.

Les sanctions sont prises, selon les modalités suivantes :

1. deux avertissements oraux donnés par le responsable de cycle sont suivis d'un avertissement écrit ;

2. deux avertissements écrits sont suivis d'un avertissement officiel sur le bulletin ;

3. l'avertissement officiel est suivi d'un renvoi temporaire ;

4. tout avertissement qui suit le renvoi temporaire conduit à un renvoi définitif.

Toutefois, la directrice et le responsable de cycle se réservent le droit de dépasser une étape selon la gravité de l’infraction.

Article 34 : Le règlement est modifié en fonction des besoins. Le Conseil de direction - formé de la directrice et des responsables de cycle - se réunit pour étudier les changements proposés par les différentes instances de l’établissement, et donner son accord pour l'élaboration finale du règlement.